Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

 

Abidjan.net - Depuis le 26 mai 2011, date à laquelle, le Président Alassane Ouattara a lancé un appel à la diaspora ivoirienne à s’impliquer davantage dans le développement social et économique de la Côte d’Ivoire, plusieurs initiatives se sont multipliées dans le sens de matérialiser cette volonté.

Entre autres, la création d’un Ministère de l’Intégration africaine et des ivoiriens de l’extérieur, la création d’une Direction générale des ivoiriens de l’extérieur (DGIE), l’organisation du premier Forum de la diaspora ivoirienne qui s’est tenu en mai 2015 avec la participation de plus de 300 Ivoiriens de l’extérieur. 

Cette année, le cap est mis sur la seconde édition du Forum de la diaspora ivoirienne, sous le patronage du Président de la République et qui aura lieu du 22 au 23 mai 2017, au Sofitel Hôtel Ivoire d’Abidjan, avec des objectifs de mobilisation scientifique et technique.

Cette annonce a été faite ce jeudi 18 mai, à Abidjan, par M. Diamouténé Alassane Zié, Directeur de cabinet du Ministère de l’intégration et des ivoiriens de l’extérieur, au cours d’une cérémonie officielle qui a connue une affluence d’ivoiriens de la diaspora.

Le Directeur de cabinet a donné les principales articulations du forum de la diaspora, à savoir, qu’il s’agira de faire l’état des lieux de la première édition, mener des débats sur l’importance de la synergie des expertises des ivoiriens de la diaspora pour l’émergence de leur mère patrie et surtout développer les mécanismes d’appui aux projets d’investissements.

Il a fait un clin à l’actualité relative au phénomène d’immigration clandestine, pour dire non à ce phénomène et souligner l’évidence du lien qui existe entre diaspora et migration régulière. ‘’ C’est un corps humain, on ne peut pas les dissocier’’ a-t-il déclaré.

Quant au Directeur général des ivoiriens de l’extérieur, M. Issiaka Konaté, il a soutenu que le forum de diaspora ivoirienne, se veut un cadre de concertation et de solidarité. Cette deuxième édition mettra un accent particulier sur la question du rôle de la diaspora féminine ivoirienne.

« A travers ce forum de la diaspora ivoirienne, nous voulons développer des idées innovantes qui peuvent influencer positivement le PIB (Produit intérieur brut) » a-t-il indiqué.

JOB

Publicité

Sans commentaire

Aucune image

Agenda des affaires

Mai 2017 Le mois prochain
L Ma Me J V S D
week 18 1 2 3 4 5 6 7
week 19 8 9 10 11 12 13 14
week 20 15 16 17 18 19 20 21
week 21 22 23 24 25 26 27 28
week 22 29 30 31

SONDAGE

A NE PAS RATER

Filière hévéa: le prix moyen du Kg en hausse de 150 FCFA de janvier à mai 2017 (Président FISH)

APA - Abidjan (Côte d’Ivoire) - Le prix moyen du kilogramme de l’hévéa en Côte d’Ivoire, estimé à 272,58 FCFA en 2016, s’est établi à un prix moyen de 425,20 FCFA ces cinq premiers mois de l’année 2017, soit une hausse moyenne d’environ 150 FCFA, a indiqué un responsable d’une organisation du secteur.

Lire la suite...

Agriculture: Promouvoir des cultures à forte valeur nutritive pour relever les défis de la sécurité alimentaire en Afrique

Abidjan (AIP) – Les systèmes alimentaires sont essentiels à l’amélioration des régimes, mais ils sont de plus en plus soumis à des pressions en raison de divers facteurs tels que la croissance démographique, l’urbanisation et le changement climatique, relèvent des organismes internationaux.

Lire la suite...

Signature d’un partenariat entre le dépositaire central de la BRVM et son équivalent Marocain

APA - Abidjan (Côte d’Ivoire) - Le dépositaire central/ Banque de règlement (DC/BR) de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) et son équivalent marocain «Maroclear», ont paraphé mercredi dernier à Casablanca au Maroc, une convention de partenariat.

Lire la suite...

Aiteo consolide son groupe avec la nomination d'un conseiller international, dans le but principal de renforcer les objectifs de croissance et de diversification du groupe au Nigeria et dans toute l'Afrique

M. Knezevic prendra la tête des activités de levée de fonds provenant de marchés de capitaux globaux

Lire la suite...

La bonne gestion des flux financiers dans le secteur minier est un impératif pour un développement durable

 

DAKAR — Les industries extractives constituent une source de revenus essentielle pour un bon nombre de pays, dont une trentaine d’économies africaines. Une bonne gestion des recettes fiscales provenant de ce secteur peut contribuer énormément au développement des pays.

Lire la suite...
Aller au haut