• 1
  • 2
  • 3
Prev Next

Bourse & finances

Signature d’un partenariat entre le dépositaire central de la BRVM et son équivalent Marocain

Signature d’un partenariat entre le dépositaire central de la BRVM et son équivalent Marocain

APA - Abidjan (Côte d’Ivoire) - Le dépositaire central/ Banque de règlement (DC/BR) de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) et son équivalent marocain «Maroclear», ont paraphé mercredi dernier...

Bourse & finances

Aiteo consolide son groupe avec la nomination d'un conseiller international, dans le but principal de renforcer les objectifs de croissance…

Aiteo consolide son groupe avec la nomination d'un conseiller international, dans le but principal de renforcer les objectifs de croissance et de diversification du groupe au Nigeria et dans toute l'Afrique

M. Knezevic prendra la tête des activités de levée de fonds provenant de marchés de capitaux globaux

Bourse & finances

Les flux d’IED vers l’Afrique sont menacés par l’incertitude économique mondiale – les gouvernements et les investisseurs se réunissent pour…

Les flux d’IED vers l’Afrique sont menacés par l’incertitude économique mondiale – les gouvernements et les investisseurs se réunissent pour envisager les solutions possibles

Pour les gouvernements africains, ce sont les investissements directs étrangers et l’accès au financement abordable nécessaires pour stimuler le développement, et plus particulièrement, pour combler le déficit d’infrastructure estimé à...

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

AIP - Abidjan – L’Union européenne a procédé, vendredi, lors d’un séminaire, au lancement du projet d’appui à la Cour des comptes de Côte d’Ivoire, financé à hauteur de à 300.000 euros soit 195 millions FCFA, en présence du ministre des Sceaux, ministre de la Justice et des Droits de l’homme, Sansan Kambilé.

D’une durée de 18 mois, ce projet poursuivra l’objectif de renforcer les procédures de la Cour et les compétences de son personnel afin de doter l’institution des capacités nécessaires à un compte optimal des comptes publics et à une évaluation efficace de la performance de la gestion publique.

Il s’agit d’une part de renforcer les capacités organisationnelles de la Cour (service du greffe, des archives et de la documentation, formation interne et gestion des nouveaux arrivants) et d’autres part, d’accompagner la mise en place de la certification des comptes juridictionnels et de contrôle de gestion de l’Etat, des collectivités territoriales et des établissements publics nationaux.

Le président de la Cour des comptes, Diomandé Kanvaly a rassuré les partenaires financiers que sa structure arrivera très prochainement à un contrôle efficace de la gestion des finances publiques.

«Nous sommes tous acquis à l’idée selon laquelle les gestionnaires des deniers publics doivent comprendre que les dits fonds ne leur sont pas confiés pour leur confort ou prestige personnel, dans l’impunité la plus totale», a dit le président de la cour des comptes.

Le rôle de la Cour consiste également à rassurer les contribuables que les impôts dont ils s’acquittent, sur la production de leur dur labeur ne sont pas abandonnés, sans contrôle entre les mains de personnes pouvant en user et abuser à leur seule convenance, a ajouté Diomandé Kanvaly.

La Cour des compte est chargée principalement de juger la régularité des comptes publics, de contrôler l'usage des fonds publics par les ordonnateurs, les entreprises publiques, la sécurité sociale, les organismes privés bénéficiant d'une aide de l'Etat ou faisant appel à la générosité du public, d'informer le parlement, le Gouvernement et l'opinion publique sur la régularité des comptes.

La Côte d’Ivoire, engagée en faveur de la bonne gouvernance, a reçu depuis 2014, un appui de l’Union européenne pour la mise en place d’une Cour des comptes, rendue obligatoire par la directive n°01: 2009 portant Code de transparence dans la gestion des finances publiques au sein de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa), note-t-on.

bsp/kkf

 

Publicité

Sans commentaire

Aucune image

Agenda des affaires

Mai 2017 Le mois prochain
L Ma Me J V S D
week 18 1 2 3 4 5 6 7
week 19 8 9 10 11 12 13 14
week 20 15 16 17 18 19 20 21
week 21 22 23 24 25 26 27 28
week 22 29 30 31

SONDAGE

A NE PAS RATER

Filière hévéa: le prix moyen du Kg en hausse de 150 FCFA de janvier à mai 2017 (Président FISH)

APA - Abidjan (Côte d’Ivoire) - Le prix moyen du kilogramme de l’hévéa en Côte d’Ivoire, estimé à 272,58 FCFA en 2016, s’est établi à un prix moyen de 425,20 FCFA ces cinq premiers mois de l’année 2017, soit une hausse moyenne d’environ 150 FCFA, a indiqué un responsable d’une organisation du secteur.

Lire la suite...

Agriculture: Promouvoir des cultures à forte valeur nutritive pour relever les défis de la sécurité alimentaire en Afrique

Abidjan (AIP) – Les systèmes alimentaires sont essentiels à l’amélioration des régimes, mais ils sont de plus en plus soumis à des pressions en raison de divers facteurs tels que la croissance démographique, l’urbanisation et le changement climatique, relèvent des organismes internationaux.

Lire la suite...

Signature d’un partenariat entre le dépositaire central de la BRVM et son équivalent Marocain

APA - Abidjan (Côte d’Ivoire) - Le dépositaire central/ Banque de règlement (DC/BR) de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) et son équivalent marocain «Maroclear», ont paraphé mercredi dernier à Casablanca au Maroc, une convention de partenariat.

Lire la suite...

Aiteo consolide son groupe avec la nomination d'un conseiller international, dans le but principal de renforcer les objectifs de croissance et de diversification du groupe au Nigeria et dans toute l'Afrique

M. Knezevic prendra la tête des activités de levée de fonds provenant de marchés de capitaux globaux

Lire la suite...

La bonne gestion des flux financiers dans le secteur minier est un impératif pour un développement durable

 

DAKAR — Les industries extractives constituent une source de revenus essentielle pour un bon nombre de pays, dont une trentaine d’économies africaines. Une bonne gestion des recettes fiscales provenant de ce secteur peut contribuer énormément au développement des pays.

Lire la suite...
Aller au haut